Qu’est-ce qui se dénoue

Qu’est-ce qui se dénoue

... Rien, ici, qui nous comble et nulle part la joie ... En contrepoints des roues des trames ferroviaires Se balance une orée de doutes, d'étrivières, Quotidien grevé de notre incertitude Obsidienne, vision d'une morne hébétude. Ainsi l'on va son train...

Lire la suite

Parousie

Parousie

Jean-François Raffaëlli (1850-1924) L'orchestre des saltimbanques, détail Par la musique seule, en moi il naît une âme. Elle s’éveille au jour, fait de moi poésie Par le remord que j’ai de n’être contrepoint : L’enfer, pour moi, serait les voûtes du silence....

Lire la suite

Sentes éternelles

Sentes éternelles

Oeuvre de George Lundeen, (né en 1948) Museum of Outdoor Art, à Greenwood Village, Colorado Les filles sont jolies, vives comme une flamme Et les garçons rieurs les poursuivent d’œillades : C’est le printemps vainqueur du chœur adolescent, Moqueur, dont...

Lire la suite

Paravents d’amours

Paravents d’amours

... Gentes accaparées d’un désir d’ostensoir, / Ouvertes, sous la nue, au chant de nos discordes ... Qu’aux seuil de l’innocence, où nous sommes épris, S’en vienne un jour l’enfance encombrée de ses ris, Enluminer nos cœurs, vieillards en leurs tombeaux,...

Lire la suite

Mille frasques

Mille frasques

Edmond Lavrate (1829-1888), « un grand nettoyage » Sans référence Ni préférence, Le révérend Au rêve errant ; En transe, étrange, Transi d’être ange, Estran sans danse Ni transcendance ; Entrant sans ordre En ce désordre Où religions Sont élisions ; Donc,...

Lire la suite

Colomb n’est plus

Colomb n’est plus

... Creuse toujours en ta cervelle, / Hors le papier, point de salut ... Qu’ai-je donc hier au soir écrit, Devant la digue du sommeil, Avant que la nuit m’ait repris Aux rôles d’un songe vermeil ? Qu’était ce ? Ebauche à la volée, Notée, griffonnée sur...

Lire la suite

Argiles

Argiles

... Alors, sans le savoir, je puisais l’espérance ... J’ai connu, autrefois, un lieu calme et paisible Où la douceur de vivre inondait ma jeune âme, En sa fragile enfance. Et ce lieu sur la terre Etait un chœur, au monde, une ample symphonie, De nos humbles...

Lire la suite

Décadence

Décadence

Jacobus Anglicus, Omne Bonum (Opusculum), 1326-1347) Aux temps anciens et décadents Où nul ne se brossait les dents, César avait, c’est décevant D’affreux chicots sur le devant. C’est ainsi qu’un jour l’empereur Tout édenté, tout en fureur Exigea d’urgence...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>