Patines du temps

Publié le par Lionel Droitecour

Nils Elias Kristofer von Dardel (1888-1943) Danse avec la mort, détail

Nils Elias Kristofer von Dardel (1888-1943) Danse avec la mort, détail

Comme une fulgurance, un éclat dans le sombre,
Et cet élancement entre l’os et la chaire
Éloquence fourbue, cabrée, devant le seuil
Où se meurt la révolte en un sanglot de rage.

Muette imprécation, sans honte ni courage
Le plus lâche y reflue, outre en l'ombre du deuil,
Son rire devenu masque en l'œuvre de chair
Qui délave nos yeux, glacés dans la pénombre.

Ainsi, tel un mourant qui implore la mort
De sa main décharnée, crispée sur sa douleur,
J’exaspère mon souffle en la souffrance même.

J’écris sur ces versants l’impossible carême,
Dérobant à l’instant, cet infâme voleur,
La patine du temps qui, sans cesse, nous mord.

septembre 2010

 

Publié dans La camarde

Commenter cet article