Étraves

Publié le par Lionel Droitecour

... L’étrave, ainsi, cherche le quai ...

... L’étrave, ainsi, cherche le quai ...

Pour marquer les quatre années d'existence de mon blog,
chaque jour de mars 2018, je publierai deux poèmes,
le second étant une réédition de l'un de ceux publiés en mars 2014.
Le choix de ce dernier sera celui du cœur...

De l'amour à l'amitié, pour les âmes unies, il est si peu de distance,
et, souvent, si peu de mots nécéssaires... Partager le silence parfois,
suffit aux êtres en recherche : 
" ... L’étrave, ainsi, cherche le quai ... "

Je me suis senti anobli
Par ton regard tourné vers moi,
Quelque chose, alors, à jailli
Quand même nous nous tenions cois.

Dans le silence de l’instant,
Sans rien nous dire nous causions,
Accordés par nos vieux printemps,
Sans paroles, nous devisions.

Et puis un mot parfois venait
Éclore à nos lèvres, bouquet,
Sensations, enfin dévoilées.

Lors nos âmes, comme étoilées,
- L’étrave, ainsi, cherche le quai,
Au port intime revenaient.

mai 2011

Publié dans Amitié

Commenter cet article