Aux cieux livides

Publié le par Lionel Droitecour

Pablo Picasso, (1881-1973), Musicien, danseur, chèvre et oiseau, 1959

Pablo Picasso, (1881-1973), Musicien, danseur, chèvre et oiseau, 1959

S’il fallait que je trouve mots
Pour dire mon dégoût de vivre,
Je les maillerai de ton rire
Qui me retient devant l’abîme.

Puis je leurs trouverai la rime
Au cœur de cette âme où vient bruire
Le désir où, tantôt, s’enivre
La chair oublieuse des maux.

Oh, certes, lourd est le fardeau
Et le tonneau des Danaïdes
Nargue sans cesse nos bras vides.

Mais enfin sous les cieux livides,
Parfois, danse comme un oiseau
L’espoir à nos fronts impavides.

octobre 2012

Publié dans Amitié

Commenter cet article