Condoléances

Publié le par Lionel Droitecour

Condoléances

Couché dans mon cercueil en rêvant d’une bière
Je m’ennuie à mourir ! Au bal des petits vers
Certes, c’est ma tournée, mais n’ai aucun convive :
La danse macabrée n’est pas une bourrée.

Sous la terre tombé, vainement labourée,
Dans le séjour des morts il ne faut pas qu’on vive,
On joue aux osselets de ses remords divers,
Aux noces de nos os, futile est la prière.

L’éternité c’est terne et ce n’est pas l’été,
Toute étoile s’étiole en cette immensité :
Le ciel noir et troué n’est qu’un tissu mité.

Oyez, gens qui fuyez les mornes cimetières,
Primesautiers soyez en vos cimes altières
Avant que ne passiez, aux abîmes dernières !

avril 2010

Publié dans La camarde

Commenter cet article

Ironbird 17/11/2014 21:39

Oui, c'est rigolo, j'aime bien l'orchestre, aussi !
Le pire est que quand "on joue aux osselets de ses remords divers" on n'est pas sûr de gagner !

damiax 15/09/2014 11:16

Ouais bien torché et bien écrit comme d'hab' ... Mais de là à le qualifié de "marrant" comme tu le fais y'a quand même de la marge ... ;)

Lionel Droitecour 15/09/2014 11:33

Ah mais moi, ça me fait tordre de rire. Du rire éternel dont parle Valéry dans son "Cimetière marrant". Ma, rin ne t'oblige à rigoler avec moi.
D'ailleurs, si tu cherche du plus léger, il y a 39 poèmes, sur ce site, en forme de cale d'Hambourg. Et plein d'autres thèmes plus souriants. T'as le choix, en fait, si tu veux ignorer la camarde, camarade.