Inventaire

Publié le par Lionel Droitecour

Inventaire

Mon âme jetterez, quand je n’y serai plus,
Vos poubelles emplies de l’homme que je fus,
Encombré des bricoles, restes, et miroirs,
Livrant au clair obscur secrets de mes tiroirs.

Paperasses noircies de césures, de vers
Où vous ne voudrez pas sentir, de mon hiver,
Passer la bise froide au front de votre été,
Faisant perte et profit de ce que j’ai été.

Et face au livre ouvert où ma voix s’est figée
Témoin de ce grand froid, ma flamme mitigée
Attisera, pour vous, les tiédeurs d’un vain songe.

Lors vous lirez mon verbe au secret d’un mensonge,
Craignant de ma pudeur l’aveu de sa misère,
En brodant sur ma rime une rive adultère.

mai 2007

Publié dans La camarde

Commenter cet article