Qui narra ça ?

Publié le par Lionel Droitecour

... De sa part un ara décarra sans Sarah, des lares des haras ...

... De sa part un ara décarra sans Sarah, des lares des haras ...

Et là l’habile habit
Des nubiles nabis
Aux débiles rubis,
Dépara les rabbis.

L’arabe y s’en sapa
Sensas y dérapa,
Le bazar en tara
L’aléa des arias.

De sa part un ara
Décarra sans Sarah,
Des lares des haras ;

C’est cela qu’on taira
Des rares embarras
Que, sans art on narra.

février 2014

Publié dans Calembours

Commenter cet article