L'espoir

Publié le par Lionel Droitecour

Maurits Cornelis Escher, (1898-1972), "Dessiner"

Maurits Cornelis Escher, (1898-1972), "Dessiner"

Ma main au bout de mon bras,
Mes doigts au bout de ma main ;
Le crayon au bout de mes doigts.

Au bout du crayon la page où je griffonne,
Au bout de la page, l'horizon ;
Au bout de l'horizon ma voix qui se perd ;
Au bout de mon errance, l'espoir où je m'anime.

Et au bout de mon âme, ce corps,
Penché sur la table où j'écris,
Au bout duquel git mon désir.

Au bout de mon désir
Tout ce que je ne sais nommer ;
Mais dont j'attends le signe
Au bout de toute altérité.

Cet autre, encore, en moi
Incapable à décrire
L’absence de ta main ;

Ta main au bout de laquelle je suis,
Comme le crayon sur la page où j'écris.

Quand toi tu es la page,
Et tu es l'horizon ;
Peut-être aussi le verbe,

Et l'union fraternelle,
L'enivrante promesse,
Le devenir profond,
La racine des choses

Et l'ombre fugitive au soleil de midi.

avril 1991

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article