Aux sentes impropices

Publié le par Lionel Droitecour

... Gauchie dessus le tronc sur la branche peut naître la bourgeonnante issue où ton cœur va paraître ...

... Gauchie dessus le tronc sur la branche peut naître la bourgeonnante issue où ton cœur va paraître ...

Construis ce que tu peux du fracas que fus,
Pauvre âme dégrisée, outragée dès l’enfance,
Le malheur n’est pas sûr, il faut que tu t’inventes,
Demain peut refleurir sur d’impropices sentes.

Gauchie dessus le tronc sur la branche peut naître
La bourgeonnante issue où ton cœur va paraître,
En la main qui se tend restaure ta confiance :
Dans le chaos du jour il est un chœur diffus.

J’ai été ce muet déprivé de parole,
Anesthésié au monde où le sens était mort,
Mais le verbe est venu, révélé par le livre.

Il est en mon chagrin ce lieu qui me délivre,
Le baume qui toujours apaise mon remord,
En mon obscurité, la parfaite corolle.

mars 2012

 

Publié dans Résilience

Commenter cet article