Blessure

Publié le par Lionel Droitecour

Gustav Klimt, (1862-1918), le baiser (détail)

Gustav Klimt, (1862-1918), le baiser (détail)

Mon âme, berce-moi, j'ai le cœur douloureux.
Le monde m'a blessé et j'ai besoin de toi,
De ton corps qui m'enivre et s'ouvre à mon chagrin ;
Mon âme, berce-moi, j'ai le cœur douloureux.

Le monde m'a blessé et j'ai besoin de toi ;
Je veux que tu m’élève à l'immortelle joie
Qui fleurit sur ta bouche et jaillit de ton sein :
Le monde m'a blessé et j'ai besoin de toi.

De cette source heureuse où meurt mon désarroi,
Qui fleurit sur ta bouche et jaillit de ton sein :
Le monde m'a blessé et j'ai besoin de toi.

Je veux que tu m’élève à l'immortelle joie,
Dans l’aube qui frémit des désirs amoureux
Mon âme, berce-moi, j'ai le cœur douloureux.

janvier 1994

Publié dans Amour

Commenter cet article

Luma 04/12/2014 18:07

HELLO,

SUPERBE ...

Luma