Chablis

Publié le par Lionel Droitecour

... Là, dans la solitude, à notre noir démon céder, compromettant notre âme en vain chablis, ...

... Là, dans la solitude, à notre noir démon céder, compromettant notre âme en vain chablis, ...

Pourrie par le mensonge où chacun fait sa geste,
Notre société crie une muette souffrance,
Et le regard vicieux des écrans pleins de peste
Etale devant nous sa vile décadence.

Or, pour ne pas se voir en ce miroir hideux,
Sans cesse on fuit toujours, vide, baissant les yeux,
Comme fait l’éphémère en son vol, empli de
La certitude à n’être, ainsi, qu’un songe creux.

Valser, un jour de plus, sa danse décalée,
Pressé dans cette foule, à vaquer vers l’oubli,
Comme roule, inutile, une larme salée.

Là, dans la solitude, à notre noir démon
Céder, compromettant notre âme en vain chablis,
Dans la morne forêt où l’on est plus qu’un tronc.

novembre 2011

Publié dans Citoyen

Commenter cet article