Nourrisson du ciel

Publié le par Lionel Droitecour

... serai-je nourrisson des firmaments, demain, miroitants sur la mer ?

... serai-je nourrisson des firmaments, demain, miroitants sur la mer ?

Chaque pas que l’on fait nous mène à cette tombe
Où va gésir, demain, ce peu que nous étions.
Renversé dans la nuit, forme en la calme épure
Du ciel silencieux qui couronnait nos vies ;

Dans cette ombre, à jamais, désormais asservies.
Physique retournée aux forces de nature,
À ce bourdonnement sans fin des électrons
Où l’énergie demeure et la geste succombe.

Rendu à ces clartés serai-je, dans l’éther,
Particule quantique où vibre, à l’unisson,
Le chant de l’infini dans le champ du possible ?

Et, sous ce crâne vide au rire inextinguible
Où ne demeure rien, serai-je nourrisson
Des firmaments, demain, miroitants sur la mer ?

septembre 2007

Publié dans La camarde

Commenter cet article