tohu-bohu

Publié le par Lionel Droitecour

... En cet avoir sans but les êtres s’emprisonnent ... dans le tohu-bohu des âmes déportées ...

... En cet avoir sans but les êtres s’emprisonnent ... dans le tohu-bohu des âmes déportées ...

Les objets inutiles, vains, nous environnent,
Egarant nos regards sous le vide obsédant
De l’abside des vies avides, désertées.

La mémoire se meurt, nos mains, déconcertées,
Célèbrent, nues, consumériste, un dieu clinquant
Dont les dons redondants, cigüe, nous empoisonnent.

En cet avoir sans but les êtres s’emprisonnent,
Assourdis des rumeurs d'un remord impudent,
Dans le tohu-bohu des âmes déportées.

février 2004

Publié dans Citoyen

Commenter cet article