Poèterie

Publié le par Lionel Droitecour

Trouverez, à l’envie, des vers, grands et petits ... Les bris de mes soucis, les scies de mes ennuis ...

Trouverez, à l’envie, des vers, grands et petits ... Les bris de mes soucis, les scies de mes ennuis ...

Dans ma poèterie,
Ouverte jour et nuit,
Trouverez, à l’envie,
Des vers, grands et petits.

Et puis aussi les fruits
De mon verbe recuit,
Les bris de mes soucis,
Les scies de mes ennuis.

L’altruisme ainsi sévit,
Dans vos livres instruits
Des truismes de ma vie.

Et vous livre sans bruit,
Les rimes en séries
Que sont mes rêveries.

mars 2013

Publié dans Art poétique

Commenter cet article

Luma 03/03/2015 14:02

Je vais essayer cette fois -ci, dans ce commentaire , de ne pas faire de ‘’ fôotes ‘’....



Je ne suis pas aveugle ,ni mal voyante ...,plutôt un peu sourde .., mais mes yeux (liés à mon cerveau de dyslexique ) ne voient les erreurs que lorsque le texte est validé !

C’est à ce moment - là que je le vois en entier.., les lettres sont grandes et le texte est aéré..

Avant, je m’accroche au sens ,rien qu'au sens (sans celui de la vue et de l’ouïe...) des phrases...



Malgré cela ,dois-je arrêter d'écrire des commentaires sur ton blog ..,que je pense parfois gâcher.?



Ceci dit ,POETERIE est un texte qui me plaît d'autant plus que l' image des poteries est très belle .

J'ai offert ton texte imprimé sur papier à mon Homme qui malaxe depuis peu cette terre d'argile pour en faire des formes....



Trés beaux métiers d’art que d’être poète et potier ,





Luma

Lionel Droitecour 03/03/2015 17:34

Malgré cela, dois-je arrêter d'écrire des commentaires sur ton blog, que je pense parfois gâcher.?
SURTOUT PAS...
Les commentaires que je glane, ici ou là, sont le sel même de ce blog, leur raison d’être.
Sans cela mes poèmes esseulés resteraient casernés dans leur solitude. Quant à ce qui est des fautes d’autre au graphe ne t’en fait pas trop, j’en fais moi même beaucoup et ma grand-mère me fut jadis infiniment plus sympathique que la grammaire. Voir certains poèmes qui en causent sur mes vieilles lettres...
http://lesvieilleslettres.over-blog.com/2014/03/la-dit-qu-t-es.html
et je te recommande à l’avance celui qui doit paraître ici le 23 mai prochain et qui s’intitule, justement : « Fautes d’orthographe ». Patience et longueur de temps, dit-on...
Pour le reste j’ai mon truc à moi : l’outil de saisie des commentaires est en effet peu commode sur le plog, qui déblogue, donc. Aussi perso, j’écris le texte sur mon intraitable traitement de texte, qui à l’avantage de me montrer les fautes et d’en corriger bon nombre, le cas échéant ( et il échoit souvent... )
Puis un copier/coller et l’affaire est dans le sac.