Poussins

Publié le par Lionel Droitecour

... Il y a des rondins, des agrès et des trous : un, deux, trois le voila parti conquérant de l’après-midi ...

... Il y a des rondins, des agrès et des trous : un, deux, trois le voila parti conquérant de l’après-midi ...

Les poussins sont au parc, encombrés de joujoux,

De pelles, de seaux, de tamis.
Là, posés sur le bac à sable,
Les tout petits ne sont hardis,

Qu’une mère attendrie couve d’un oeil jaloux…

Car elle surveille, pardi,
Lequel marmot, moins adorable,
Pourrait bien nuire à son petit.

Il y a des rondins, des agrès et des trous :

Un, deux, trois le voila parti
Explorateur, jambes instables,
Conquérant de l’après-midi.

Et, comme à la prière, une mère à genoux

Lui répétera, à l’envie,
Tous ses hauts faits inénarrables,
Ce soir, à l’ombre du logis,

Semant sur son sommeil les rêves les plus doux.

avril 2006

Publié dans Enfance

Commenter cet article

credi 19/02/2015 12:09

que c'est adorable, elle est chou sur cette photo, un vrai petit coeur, toute blondinette et toute pétillante

Luma 16/02/2015 08:04

Hello,

Trés mignon...et attendrissant !

"comme à la prière ,une mère à genoux" ..., c'est trés bien vu ..

Bonne journée,

Luma