Black boy

Publié le par Lionel Droitecour

William Lindsay Windus (1822-1907), le garçon noir, 1844, détail

William Lindsay Windus (1822-1907), le garçon noir, 1844, détail

Dans le tram, l’autre jour, en la foule, agrippé,
Dans la presse agité, secoué comme un prunier ;
J’eus soudain près de moi au hasard d’un arrêt
Adolescent timide, un peu gauche et gêné,

Un jeune homme éclatant de sa noire beauté.
Sa peau sombre buvait la lumière extasiée,
Sa lèvre souriait à l’amour espéré,
Sa tignasse crépue en obscure forêt

Et sa haute silhouette en semblait couronnée.
Je me sentais coupable et pâle à ses cotés,
Vaincu par cette grâce et si vieux et si laid ;

Exaspéré soudain du racisme larvé
Qu’on lisait dans les yeux qui nous environnaient
Dans la plèbe vulgaire et prompte à condamner.

août 2007

Publié dans Citoyen

Commenter cet article

credi 05/04/2015 09:59

enfin voilà un poème de lumière