Cendres tièdes

Publié le par Lionel Droitecour

Image extraite de la bande dessinée « Feu de paille » d'Olivier Ka et Adrien Demont

Image extraite de la bande dessinée « Feu de paille » d'Olivier Ka et Adrien Demont

Nous avons entre nous fêté l’anniversaire.
Une année, en un jour change de millésime,
Le miroir impudent, là, nous dit « tu vieillis... »
Quand pourtant notre sein demeure en sa jouvence.

Qu’est-ce donc que ce temps où sans cesse on avance,
Mailles renouvelées des heures, lourd treillis
Qui courbe notre échine et lentement décime
Le fruit, longtemps mûri, d’un songe mercenaire ?

Il ne reste en nos mains qu’un peu de cendres tièdes,
Poussière en l’âtre éteint qui furent espérances
Et l’on va rallumant, fugace, un feu de paille.

On ne s’échauffe, hélas, d’une ancienne ripaille,
Festin des illusions en lointaines fragrances,
Agapes oubliées des antiques aèdes.

février 2015

Publié dans Le temps

Commenter cet article

Avisferrum 18/07/2015 09:55

"Le miroir impudent, là, nous dit « tu vieillis... »
Quand pourtant notre sein demeure en sa jouvence."
Oui, oui, c'est tout à fait vrai !! Nous sommes cette jouvence, le reste n'est que ... feu de paille et cendres tièdes !
:-)