Adage est l’adagio

Publié le par Lionel Droitecour

Hector Berlioz (1803-1869), manuscrit de l’adagio de « Roméo et Juliette »

Hector Berlioz (1803-1869), manuscrit de l’adagio de « Roméo et Juliette »

Un pas de deux et puis de trois,
Mystère et ter et puis se taire,
Au triolet trille un trio.

En un andante avec brio
La sarabande est salutaire,
Le point d’orgue vaut point de croix.

Trois, être assis et si étroits,
Da capo s'il faut le refaire,
L’adage ici c'est l’adagio.

avril 2015

Publié dans Musique

Commenter cet article

credi 22/08/2015 12:35

pour une fois j'aime le jeu de mots