En ce rondeau

Publié le par Lionel Droitecour

Georges de La Tour (1593-1652), la diseuse de bonne aventure, détail

Georges de La Tour (1593-1652), la diseuse de bonne aventure, détail

Le temps sans cesser bat ses verges
Et pourtant il n’a point de berges,
Il coule, aux heures successives,
Mais pourtant il n’a point de rives.

Prison, il nous mène en sa barque,
Peu à peu sa bride nous marque,
S’il nous touche, sombre vaurien,
Ce qu’il est, nous n’en savons rien.

Car vieillir est un embargo
Où l’horloge va son largo ;
Détricoté par ses aiguilles,

Nos peines vaines sont ses filles,
En ce rondeau déliquescent
Où meurt un cœur adolescent.

août 2014

Publié dans Le temps

Commenter cet article