Instincts

Publié le par Lionel Droitecour

Image du film "Into the wild" de Sean Penn, 2008

Image du film "Into the wild" de Sean Penn, 2008

Nous ne sommes d’un lieu défini sur la terre,
Non plus que d’un pays. Improbable fratrie,
Communauté humaine en l’horizon, lisière
Où l’infini dessine une vaine patrie.

Notre peau est un masque, aussi notre culture ;
L’être une faim en soi, béance du désir
Sous les astres, bientôt rendu à sa nature,
Où la mort insolite nous vient engloutir.

Devant l’obscur, alors, face à notre géhenne,
Telle une proie chétive où geint le prédateur,
On contient ses instincts dans la marche des jours.

Mais le fiel en nos cœurs est un âcre débours,
Démagogique écume à nos lèvres d’aigreur,
Avaricieux encan dont la ruine est certaine.

octobre 2006

Publié dans Citoyen

Commenter cet article