Défaite

Publié le par Lionel Droitecour

Albrecht Dürer, (1471-1528), Memento mei, 1505

Albrecht Dürer, (1471-1528), Memento mei, 1505

Homme, où est ta victoire ?
Tout s'agite et se meut
Et s'épuise à construire
Un monde pétrifié
D'où s'enfuit la lumière.

Mort, où est ta défaite ?
Le vide emplit les âmes
Et le néant se mure
De vastes certitudes ;
La créature geint,
Niant le créateur.

Réalité, où est ton empire ?
Les images se pressent
En paravents glacés ;
Tout est cri, tout est leurre,
Et le vaste océan
Enfante la douleur.

Avenir, où est ton royaume ?
Les cieux sont sans espoir
Et les cœurs se dévorent ;
Les astres nous contemplent :
Mort, où est ta victoire ?

juillet 1990

Publié dans La camarde

Commenter cet article

Avisferrum 12/09/2015 15:25

"Agapes normandes" ...? Oui, c'est un peu ça, bien trouvé ! :-D
Même si vu l'état de santé très dégradé de belle-maman je n'ai pas eu droit aux longues prières du soir...
C'est sûr que tu n'écrirais plus ce poème sous cette forme, mais tu as bien fait de le publier quand même, il a définitivement trouvé son public : ton humble lecteur ferrugineux ! ;-)

Avisferrum 12/09/2015 15:01

Poème qui décrit bien notre monde de l'apparence et de l'illusion et la souffrance qui résulte de notre identification à ce leurre...

Lionel Droitecour 12/09/2015 15:13

Ravi de retrouver cette correspondance qui m'avait un peu manqué pendant tes agapes normande.
Ce poème, qui a plus de 25 ans, j'ai un peu hésité a le publier ici. Mes sentiments, au regard de la spiritualité, se sont beaucoup modifiés depuis 1990.
Je ne l'écrirai certainement plus ainsi, ni dans la forme, ni dans le fond.
Mais bon, tel qu'il est c'est un moment de ma pensée, une borne, voire un repoussoir...