Aux assises du vide

Publié le par Lionel Droitecour

... Il faut recommencer à bâtir sur le vide, dans la ruine chercher quelque assise solide ...

... Il faut recommencer à bâtir sur le vide, dans la ruine chercher quelque assise solide ...

Ce jour m’a apporté une autre déception,
Mon bel espoir est mort et j’ai le cœur amer,
La solution, peut-être, entrevue avant-hier,
Me file entre les doigts et je n’ai plus d’option.

Las, le chagrin me reste en sa presse fidèle,
Compagnon d’infortune, il ricane à mes basques
Vieil arlequin grimé et paré de cent masques
Qui dit ma dérision partout en la ruelle.

Il faut recommencer à bâtir sur le vide,
Dans la ruine chercher quelque assise solide,
Et jeter dans la nuit muraille à contrevent.

Nos mains ne tiennent rien qu’un peu de sable au vent,
Chimères nos avoirs, que la camarde évide,
Et nous prend un à un, pendarde, en nous suivant.

mai 2012

Publié dans Résilience

Commenter cet article

flipperine 11/10/2015 16:55

rares sont les véritables amis

Avisferrum 10/10/2015 12:13

Très beau, et quelle classe dans le choix de tes illustrations !

"Chimères nos avoirs, que la camarde évide,
Et nous prend un à un, pendarde, en nous suivant."

La Camarde n'est au fond que l'acte de se défaire de l'inutile pour laisser paraître la Lumière qui brille en nous, celle que nous sommes de fait, ce que de vénérables sages hindous nous ont rappelé de tous temps par la belle expression : "Tat Tvam Asi" : "Tu es Cela"

LADY MARIANNE 09/10/2015 08:05

ton courage t'aide à tenir-
facile à écrire mais continue a espérer !!
bonne fin de semaine-