Chaîne d'humanité

Publié le par Lionel Droitecour

Orgues Silbermann de la collégiale d'Arlesheim, Suisse

Orgues Silbermann de la collégiale d'Arlesheim, Suisse

Au pédalier de l'orgue, en basket, il jouait
La toccata en ré du vieux Bach de Leipzig ;
Talentueux jeune homme de vingt ans, à peine,
Eternelle jouvence où musique renait.

Sous les doigts du cantor, virtuose, sonnait
Jadis en son éclat cette fugue sereine,
Opus de sa jeunesse et premier hémistiche
De l'œuvre en devenir et que sa main nouait.

Par l'étude l'humain abstrait se renouvelle,
̶˗ En l'infini lointain il est tant de semailles,
L'art est notre témoin, un jalon dans l'espace.

Au seuil de l'inconnu il sera notre trace,
Chaîne d'humanité en ses multiples mailles,
Qui s'évide, toujours, et qui nous interpelle.

mai 2015

Publié dans Musique

Commenter cet article