Comme une plaie

Publié le par Lionel Droitecour

Oeuvre de Vasily Vasilyevich Vereshchagin (1842-1904), détail

Oeuvre de Vasily Vasilyevich Vereshchagin (1842-1904), détail

hommage à tous les assassinés

J’éprouve une creuse colère,
En moi, rentrée, comme en prison,
Une ombre en ma rive adultère,
Lourde menace à l’horizon.

Ainsi l’on peu tuer la grâce,
L’esprit libre, la dérision,
Ainsi notre bonheur s’efface
Où le crime a son élision.

En ce monde soudain plus laid,
Vidé de précieuse substance,
Saigne mon cœur comme une plaie.

Hélas, le meurtre est sans retour,
À la mort point de délivrance,
Le sang versé sèche au labour.

9 janvier 2015

Publié dans Citoyen

Commenter cet article