Haricots

Publié le par Lionel Droitecour

Haricots

Dans la cave, alignés telle une armée bizarre,
Garants de la disette en l’ombre où ils veillaient,
Pléthore, et en bocaux, c’étaient nos haricots.
Ainsi le jardinier zélé qu’était mon père,

Secondé par l’active industrie maternelle,
Engrangeait sa récolte en vue d’hivers prochains.
Vinaigrette ou au jus, souvent, notre dédain
Les voyait revenir au fond de nos assiettes,

Désespérant d’en voir, en quelque jour, la fin.
Or, voici : notre cave fut cambriolée…
Escomptant du désastre une libération

Courûmes, cœurs battants, vers la désolation :
Hélas ! Si le voleur vida force bouteilles,
Il ne consomma point le moindre haricot !

août 2006

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article

Avisferrum 28/11/2015 13:45

Excellent, l'histoire ne dit pas si les bouteilles emportées par l'indélicat contenaient des jus de légumes... ou autres !

Quant au "désert" fruité de Luma, un peu de pâte sablée l'aurait sans doute rendu plus acceptable ! :-)

josse 22/11/2015 22:35

J'aime ce poème, il dit si bien l'aversion de l'enfant pour les légumes.
Bonne semaine.

Luma 22/11/2015 18:32

Ha- rire cot, cot ,cot .... , j'adore ...!!!
Si , j'avais été la voleuse ,je me serais régalée...,car elles étaient surement bien meilleures que ceux, en boîtes, que je viens de manger à midi en guise de repas dominical accompagné de la bonne poule campagnarde, rôtie ..cot,cot ,cot ,codec!

Ceci dit j'ai bien ri, mais je compatis avec l'enfant que tu étais déçu de devoir encore et encore avaler ,sans fin ces H A - R I -C O T S (verts ou jaunes ..?).

J'ai eu le même ressentiment lorsque, enfants , nous mangions ces éternelles mirabelles et quetsches en bocaux en guise de désert ..
J'espérai au moins les cerises !

Luma 22/11/2015 18:38

Je profite de mon erreur d'ortographe pour dire que les mirabelles et surtout les quetsches étaient pour moi , oui un désert dans le sens du dessert sans goût et sans plaisir et par contre,avec les cerises (plus rares ) ,commençait enfin le véritable dessert...