Nef des songes

Publié le par Lionel Droitecour

Jheronimus van Aken dit Jérôme Bosch ( v.1450-v.1516), la nef des fous, détail

Jheronimus van Aken dit Jérôme Bosch ( v.1450-v.1516), la nef des fous, détail

Il n’y a pas d’avant, il n’y a pas d’après,
Tout n’est qu’en le présent dont nos cœurs sont diaprés ;
Les marchands de passé, les marchands de futur
Sont des bonimenteurs qui nous mènent au mur.

Au mur d’une idée morte où pointent des fusils,
Bondieuseries peinturlurées des vains surplis,
Poisseuse nostalgie pareille aux ossements
Blanchis sous l’impavide écho des firmaments.

Il importe surtout de vivre sans tarder,
D’un lendemain trompeur il ne faut se farder,
Eden et paradis sont de mêmes mensonges.

Fou celui qui s’embarque en cette nef des songes
Que l’idéal conduit, irréfragable outrage,
Au saccage où l’humain en l’homme fait naufrage.

novembre 2014

Publié dans Citoyen, Le temps

Commenter cet article

Avisferrum 03/11/2015 18:42

"Mais toute notre réalité est dans le présent. Y compris les boulets, qu'ils soient notres ou collectifs.
Et une seule conduite à tenir, résister à ce qui nous enchaîne. Sinon l'on se soumet :
"Au saccage où l’humain en l’homme fait naufrage" "

Oui, c'est vrai, les boulets font partie de notre réalité, mais au fond uniquement parce que nous les y avons mis et leur donnons la vie, ils sont uniquement nos créations mentales.
C'est pourquoi le terme "résister", s'il est bien sûr vrai dans l'absolu, me parait porteur d'une ambiguïté : en effet celui qui résiste est en l'occurrence aussi celui qui crée les chaînes, à l'image de nos "bons bergers" qui créent des problèmes pour nous proposer leurs solutions bancales et débilitantes.
Voir ce fait si simple dans toute son ampleur est une telle révolution dans l'esprit humain que rares sont ceux qui peuvent l'accomplir, pourtant ce n'est pas faute d'essayer...

Avisferrum 03/11/2015 18:05

"Il n’y a pas d’avant, il n’y a pas d’après,
Tout n’est qu’en le présent dont nos cœurs sont diaprés ;
Les marchands de passé, les marchands de futur
Sont des bonimenteurs qui nous mènent au mur."

Fort bien dit, mon ami, je ne peux que "plussoyer" ! ;-)

Pourtant ne trainons-nous pas tous des boulets du passé, qu'il soit nôtre ou collectif ?

Lionel Droitecour 03/11/2015 18:10

Mais toute notre réalité est dans le présent. Y compris les boulets, qu'ils soient notres ou collectifs.
Et une seule conduite à tenir, résister à ce qui nous enchaîne. Sinon l'on se soumet :
"Au saccage où l’humain en l’homme fait naufrage"

flipperine 01/11/2015 19:09

il faut vivre pleinement le présent