L’anniversaire

Publié le par Lionel Droitecour

... Mais l'enfance perdure, inflexible remords, / Tel un spectre éploré sous mon œil en jachère. ...

... Mais l'enfance perdure, inflexible remords, / Tel un spectre éploré sous mon œil en jachère. ...

J’avais ce sentiment que je serai déçu
Par mon anniversaire, et je craignais ce jour
Avec un bonheur triste et vaguement ému.
Naître après la Noël est une idée stupide

Et je me croyais responsable de ce bide,
Arrivant sur la scène, piètrement, et mu,
Comédien d’imposture emprunté et balourd,
Par un sombre verbiage, aussitôt mal reçu.

« Ah mais dis donc, au fait, c’est ton anniversaire ! »
Cela pinçait mon cœur et la place où l'on mord
Brûle après tant d’années, écoulées sur ma vie.

Les auteurs de mes jours ont rejoint l'ombre impie,
Mais l'enfance perdure, inflexible remords,
Tel un spectre éploré sous mon œil en jachère.

décembre 2006

Publié dans Autobiographie

Commenter cet article

Avisferrum 26/12/2015 10:49

C'est donc en ce jour que tu t'es ėveillė dans notre Matrice, sans savoir exactement ce que tu faisais là ?

Un grand bonheur pour moi, qui m'a permis de te connaître et de t'apprėcier !

Quant au choix de la date, un grand chef indien a dit un jour "C'est un beau jour pour mourir"...
Ma foi, le 26 décembre n'est-il du coup pas un magnifique jour pour naître ? :-)

Joyeux anniversaire, mon ami, et merci d'avoir pris sur toi de faire un tour en ce monde pour nous réjouir et nous émouvoir par ta poésie !