Cheval de Troie

Publié le par Lionel Droitecour

... cette polyphonie ... est un cheval de Troie pour duper la muraille où guette le malheur ...

... cette polyphonie ... est un cheval de Troie pour duper la muraille où guette le malheur ...

Amis, nous avons bien refait le monde, enfin
Les comptes étaient ronds, au moins pour quelques heures ;
Nous avons bataillé, cherché le contredit,
Nous sommes esclaffés tout un après midi.

Et dans nos mains la joie, pareille à un beau fruit,
Vermeille et bien juteuse a notre teint recuit ;
Le rhum y a aidé, en nos humbles demeures
Nous fûmes rassasiés de notre grande faim.

Certes, nous attendra, demain le vieux labeur,
Certes, chagrin s’affaire, au loin, cherchant sa proie,
Mais nous avons bâti notre ample symphonie.

Contre le mauvais sort, cette polyphonie,
Au mitan des rumeurs, est un cheval de Troie
Pour duper la muraille où guette le malheur.

mai 2011

Publié dans Amitié

Commenter cet article