Dans la forme du vers

Publié le par Lionel Droitecour

Pablo Picasso, (1881-1973), Arlequin accoudé, détail

Pablo Picasso, (1881-1973), Arlequin accoudé, détail

J’ai noté à grand traits, sur mon cahier ligné,
Le songe d’une idée qui m’était survenue,
Ainsi, folle insensée, par la muse conduite
Au chevet balbutiant de ma rime obsolète.

Il ne faut quelquefois qu’une brise incomplète,
Un rythme balançant sa musique fortuite,
Pour qu’à mon cœur aigri la sente parcourue
Vienne sonner, sonnet, par l’écho surligné.

Et je m’en vais, tranquille, à l’amble de ma joie,
Moissonneur et semeur intimement paré,
Comme un fol histrion que le verbe consume.

Et mon soir, en ces mots que range ma coutume,
Dans la forme du vers, antique, bigarré,
Est l’arlequin rêveur que ma plume dévoie.

avril 2013

Publié dans Art poétique

Commenter cet article