Parking

Publié le par Lionel Droitecour

Illustration de Patrick Cuillé, 2009, détail

Illustration de Patrick Cuillé, 2009, détail

Au parc où je me gare
Ma destinée s’égare,
J'y erre, hère hagard,
Etrave sans regard.

Dans la crasse sans grâce
Où l’essence se moire
En la flaque notoire
De notre âme salace,

Je passe, véhicule.
Et je cherche la place
Où gésir sans scrupule,

En ce vain crépuscule
Où ma trace s’efface,
Où la Parque me glace.

février 2010

Publié dans Solitude

Commenter cet article

Avisferrum 24/01/2016 12:37

Toujours un plaisir de retrouver les illustrations de l'ami Patrick Cuillé !

Le poème quant à lui rend avec talent et en peu de mots le désarroi de l'humain face à un monde laid, déshumanisé, véritable offense au regard et à l'esprit, que d'autres ont créé pour nous et que nous subissons avec résignation...

De la Parque au parking il y a parfois de quoi ne plus savoir où se garer :

"Mais il est seul
Un jour
L'amour
L'a quitté, s'en est allé
Faire un tour
De l'autr' côté
D'une ville où il n'y avait pas de places pour se garer."

Gérard Manset "Il Voyage en Solitaire" https://www.youtube.com/watch?v=BaHRcRPOvZg

A noter sur You Tube la chaine "Music Painting" pas mal du tout :
https://www.youtube.com/user/miscellanea48/videos

LADY MARIANNE 22/01/2016 12:31

me revoilà !!
j'étais en lorraine avec moins 10 la nuit et moins 5 le jour-
un poème bien triste !!
bonne fin de semaine- bises amicales !