Étranges nacelles

Publié le par Lionel Droitecour

... La galaxie s’épanche aux pétales des roses ...

... La galaxie s’épanche aux pétales des roses ...

Il faut un monde entier pour faire un être humain,
Et tout un univers pour en faire un destin ;
L’homme multiple naît du multiple des causes
La galaxie s’épanche aux pétales des roses.

Et ce qui se défait, en nous, face aux néants,
Dans ce vide où prospèrent des mondes béants,
Virtualité sans cause et promise à l’instant
Nous berce en l’illusion de ce songe inconstant.

Nous fûmes, vains grumeaux d’un monde de parcelles,
Navigateurs émus en d’étranges nacelles
Conduites par les vents aux hasards mercenaires.

Et nous retournerons parmi les puits stellaires
Reprendre cette errance au berceau de l’inerte
En l’incommensurable où l’absence est offerte.

octobre 2015

Publié dans Résilience

Commenter cet article

Avisferrum 22/02/2016 12:12

Je l'aime bien, celui-là, il ouvre des horizons... incommensurables !