Plaintes

Publié le par Lionel Droitecour

Egon Schiele (1890-1918), Autoportrait avec Edith Harms, detail

Egon Schiele (1890-1918), Autoportrait avec Edith Harms, detail

Viens-t-en contre mon corps pour conjurer la mort,
Nous allons de nos cœurs délier les humeurs
Et dans la douce étreinte, encor, carguer nos craintes.

Je veux rompre mes reins, là, contre tes enceintes
Et sentir aux abois ton souffle et nos ardeurs
Mêlés de la sueur qui suinte en ce transport.

Puis nous serons la vague en son calme débord
Et nous écouterons, nous aimant, les rumeurs
Où l’heure enfin se berce en d’ineffables plaintes.

octobre 2006

Publié dans Amour

Commenter cet article