Comme fait une fleur

Publié le par Lionel Droitecour

... Vous êtes épanouis comme fait une fleur ...

... Vous êtes épanouis comme fait une fleur ...

Je n’ai jamais douté de mon métier de père,
Au moins tant que vous fûtes, mômes, mes petits.
Oh, la tendresse émue au murmure d’enfance
Et tout cet apparat de vos babils charmants !

Ainsi vous fûtes clairs en vos commencements,
Vos aubes s’éclairaient au pas de ma confiance,
Nous marchions de concert et nos seuls appétits
Allaient vers cet amour, borne, seuil et repère.

Vous êtes épanouis comme fait une fleur ;
Vieilli, lors, je vous vois, sans fierté ni douleur,
Je ne suis qu’un passé, vous êtes l’horizon.

Dans les clartés du jour il est un crépuscule,
J’en devine l’écho, qu’appelle la raison,
Le souvenir, en moi, est un chœur majuscule.

août 2014

Publié dans Enfance

Commenter cet article