Miroir brisé

Publié le par Lionel Droitecour

... Un miroir brisé sur les chemins de l’aurore n’est plus qu’en une myriade d’éclats ...

... Un miroir brisé sur les chemins de l’aurore n’est plus qu’en une myriade d’éclats ...

L’enfance est le lieu
De l’intensité absolue des émotions.

Ainsi un enfant triste est-il affreusement triste,
Même si ce n’est que pour une poignée de seconde.

Et la joie qui lui survient dès après les larmes
Est-elle une joie pleine et entière.

Froisser un enfant,
C’est le chiffonner pour toujours,

Le mal dont on le fait souffrir
Ne s’atténue jamais ;

S’il s’éloigne dans le temps,
La blessure en reste vive

Et demeure,
Et demeure.

Un miroir brisé sur les chemins de l’aurore
N’est plus qu’en une myriade d’éclats,

Un kaléidoscope sans unité,
Où désormais, en mille fragments,

Une âme éparpillée,
Dépareillée, désenchantée

Cherchera éperdument,
Jusqu’à l’épuisement,

À faire renaître sa beauté
Défigurée.

septembre 2015

Publié dans Résilience

Commenter cet article

Avisferrum 20/03/2016 12:34

Très beau poème, avec comme toujours une superbe illustration, j'aime beaucoup !

"Une âme éparpillée,
Dépareillée, désenchantée

Cherchera éperdument,
Jusqu’à l’épuisement,

À faire renaître sa beauté
Défigurée."

C'est bien vrai, la question est : pouvons nous atteindre cette résilience, renaître en notre beauté et notre innocence immaculées ?

Si la réponse était négative ce serait bien cruel, car l'enfant est tellement vulnérable...
C'est pourquoi je me plais à penser que c'est possible, que nous pouvons - et devons - dépasser toute la souffrance de nos vécus, déposer les fardeaux qui nous oppressent et prendre notre envol vers les sphères claires et éthérées que nous savons - inconsciemment - être notre véritable patrie.

Luma 20/03/2016 12:27

Trés beau , trés juste ...et la fin est trés belle et pleine d'espoir ...Merci, je suis touchée.

Cherchera éperdument,
Jusqu’à l’épuisement,

À faire renaître sa beauté
Défigurée.

Bises à toi Lionel , nous (ma p'tite famille ) pensons à toi .