À Camaron, quinto

Publié le par Lionel Droitecour

José Monge Cruz, dit Camarón de la Isla, (1950-1992)

José Monge Cruz, dit Camarón de la Isla, (1950-1992)

Siguiriyas, (paraphrase)
    Ay,ay,ay,ay...
    No soy,
    no soy de esta tierra,
    ni conozco a nadie.
    El que lo haga.
    Quien lo hiciera bien para mi niño.
    que Dios se lo pague...

Je ne suis pas de cette terre,
Je n’y connais rien ni personne
Je vais, je viens, dans les douleurs
Où mon cœur las se déraisonne.

La pluie, la nuit, le vent, le froid
Ahi ! Ici, là bas ailleurs,
Mon pas harassera ma croix
Mon âme à moi n’est qu’un mystère.

Celui qui aide mon enfant
La providence le paiera,
Ahi ! Ici, voguent mes pleurs,

Aha ! Là-bas ma voix erra
Le temps mangera mes malheurs
Le ciel emportera mon chant.

décembre 2010

Publié dans Musique

Commenter cet article

Luma 19/07/2017 13:42

J'adore....