Pour vous maudire

Publié le par Lionel Droitecour

Image extraite du film de Patrice Lecomte « Ridicule », 1996

Image extraite du film de Patrice Lecomte « Ridicule », 1996

1.
Ce qu’il en est de mon silence,
Lorsque tout bruit aux alentours,
Aux bavardages creux des jours
Je le garde pour votre absence.

Je n’ai besoin de vos tricornes,
De vos subtiles convenances,
De vos rires de circonstances,
De la bassesse en vos yeux mornes.

Je parle de vous qui baillez,
Assis aux rondes suffisances,
Vous qui brillez, vous qui raillez ;

Je ne suis pas de vos fratries,
Je ne veux de vos obligeances,
De vos rumeurs, vos coteries.

2.
Lors je me tais, c’est mieux ainsi,
Je garde pour ma glose intime
Flèches acérées de ma rime
Où je vous sais à ma merci.

Oyez les médiocres rengaines,
Les papelardes causeries,
Dégoisements de vos pairies,
Vous qui avez les poches pleines.

Point n’ai besoin de me frotter,
Orpailleurs en de vaines gloires
Où vos lippes vont baisotter.

Il me suffit de vous décrire
D’assassiner dans mes grimoires
Vos âmes nues, pour vous maudire.

septembre 2012

Publié dans Citoyen

Commenter cet article