Tribune des critiques

Publié le par Lionel Droitecour

Honoré Daumier (1808-1879), caricature

Honoré Daumier (1808-1879), caricature

C’est l’étrange débat des gens qui sont d’accords
Et qui mènent grand bruit jusqu’à en convenir.
Par leur voix convoquée la musique répond
À leurs choeurs attablés en de doctes tribunes.

Du vaste requiem ou de la symphonie
Ils sassent sous leur crible ardemment le tempo
La nuance, le ton et l’accélérando.
Sous leur regard aigu tremblent les maestros,

Et les virtuosi remballent leurs cadences ;
Quand à moi, débouté du choix mélodieux
Qui comble mon attente, songeur je m’interroge :

Aurais-je mauvais goût, pareil au janissaire
Chargeant en son désert, allègre, piétinant
La fleur immaculée que la musique adore ?

mars 2008

Antoine Goléa

(de son vrai nom Siegfried Goldman), né le 30 août 1906 à Vienne (Autriche) et mort le 12 octobre 1980 (à 74 ans) à Paris, fut l'une des voix marquantes de la « Tribune des critiques de disques » de France Musique, à laquelle je dois une bonne part de mon éducation de mélomane.

« La charge des janissaires dans le désert » dont il est fait allusion dans ce poème est une locution à lui empruntée,  pour marquer sa vive désapprobation face à l'interprétation à son goût trop martiale d'une œuvre que ma mémoire n'a pas retenue...

 

Publié dans Musique

Commenter cet article