Apparition

Publié le par Lionel Droitecour

Tim Guénard, né en 1958, écrivain français, voir lien ci dessous

Tim Guénard, né en 1958, écrivain français, voir lien ci dessous

L’oubli, parfois, nous aide et parfois nous défend.
Au fond de la mémoire, en vain metteur en scène,
Il arrange les plans et met dans la lumière
Ce que de nous l’on croit en cachant sa misère.

Parfois même il rajoute une scène au montage,
De nos limbes, créant l’image qu’il fait sienne,
Il pare de clichés les rives de notre âge.
Ainsi l’on reconstruit ce que l’on fut, enfant,

Dévêtu de la honte, éludées, les questions :
On ne garde de soi que les fleurs en boutons.
En ce panorama subsistent des clairières,
Où le soleil s’impose, tendres taches claires.

À soi même on se ment pour se faire du bien,
Fabriquant à grands traits tant de douces chimères,
Fantasme des couleurs d’un monde qui n’est rien,
Pour raviver en nous l’éclat dont nous rêvions.

Mais l’on est point sa dupe, ou pas impunément
Quand la façade tombe, au lieu de solitude,
Lorsque les temps sont lourds et que l’hiver est rude.
Elle meurt à nos lèvres, un peu confusément,

Cette chanson factice que nous entonnions,
Fragile, hier au soir, pour berner la pénombre.
Et l’enfance meurtrie sanglote, apparition
Qui retrace l’effroi de nos peines sans nombre.

juin 2007

Publié dans Résilience

Commenter cet article

alain 14/05/2016 11:34

Bonjour Lionel ... J'ai lu ton poème hier soir en rentrant d'un somptueux concert de Jazz dans un petit village ou Cathy , ma compagne m'avait amené ... Je n'ai plus en tête le nom du quartet ... de jeunes musiciens au talent remarquable ... C'est sûr que l'on reparlera d'eux dans les années qui viennent ... Et puis, il était tard ... j'ai quand même lancé l'ordi et j'ai découvert ton poème bouleversant ... autant que l'interwiew de Tim Guénard que je ne connaissais pas ... Alors merci pour ces 2 découvertes ... même si je ne m'attendais pas à ce que tu mentionnes une vidéo qui parle du Big Boss !!!
Je reposte ton poème sur le Réveil ...

@micalement

alain

Lionel Droitecour 14/05/2016 12:22

Merci de ce commentaire...
Je n'ai en effet aucune espèce de foi en un dieu quelconque, mais c'est un domaine dans lequel, comme bien d'autres, j'ai lentement cheminé, certains poèmes anciens portent la trace de mon éducation judéo-chrétienne, je ne les renie pas pour autant.
L'histoire de Tim Guénard est un formidable parcours de résilience, sa rencontre avec celui qu'il appelle le "big boss"en fait partie et impose le respect, quoiqu'on puisse en penser.
Quant au jazz, ce n'est pas une musique vers laquelle je me dirige spontanément, mais chaque fois que je m'y suis laissé emmener, j'ai eu de belles et bonnes surprises et fait de magnifiques découvertes...
L'important demeure l'ouverture d'esprit. Fermer sa porte ne peut nous mener qu'à la solitude...

luma 13/05/2016 10:40

C'est bien le regard de l 'autre ou des autres qui peuvent changer notre propre regard sur nous même.Beau témoignage...

Luma 13/05/2016 09:03

Bravo Tim GUENARD...
Merci à toi de me l'avoir remis sur mon chemin ...