Mère maquerelle

Publié le par Lionel Droitecour

... Qu’importe tout cela ! Il faut de la croissance ... Le veau d’or est luisant de nos Bérézina ! ...

... Qu’importe tout cela ! Il faut de la croissance ... Le veau d’or est luisant de nos Bérézina ! ...

Des gamins, dans la rue, extirpés de l’enfance,
Arborent en blasons l’effigie du commerce,
Bébés consommateurs enivrés des réclames,
Sous l’œil souvent pervers des mercantis de mode.

La machine à penser déverse cet exode,
Image fabriquée de petits messieurs-dames,
Déguisés en fantasme et l’âme mise en perce,
Sous un ciel de gala en libre concurrence.

Et nul ne ce récrie de cet assassinat,
Perpétré en grand soir par la publicité,
Maquerelle éhontée prostituant l’innocence.

Qu’importe tout cela ! Il faut de la croissance,
Des dividendes gras, quelle félicité :
Le veau d’or est luisant de nos Bérézina !

mai 2012

Publié dans Citoyen

Commenter cet article