Aux ébauches du songe

Publié le par Lionel Droitecour

... Terpsichore, muse des chœurs et de la danse, Ashmolean Museum à Oxford ...

... Terpsichore, muse des chœurs et de la danse, Ashmolean Museum à Oxford ...

Bien, me voilà encor, que voudras-tu de moi ?
Je me pose en ce lieu, les doigts sur la machine,
Tout prêt à prendre note aux vers que tu m’intimes,
Disponible, concret et pourtant évasif.

Platoniques amours, dénuées du lascif,
Vous êtes muses, moi, je vous tutoies de rimes,
Pareilles à l'écho penché sur mon échine,
Et je me plais ainsi à dire votre émoi.

Ce ne sera jamais que l’ébauche des songes,
Esquisses griffant l’air d’une pensée sans forme,
Dont je capte, parfois, l’ineffable murmure.

En cette vérité, ma foi, je vous emmure,
Mais n’y tenez jamais, fuyez quand je vous forme
Aux boucles d’encre sèche où se délient vos longes.

octobre 2011

Publié dans Art poétique

Commenter cet article