Pierrot grégaire

Publié le par Lionel Droitecour

Pablo Picasso, (1881-1973), Pierrot, 1918, détail

Pablo Picasso, (1881-1973), Pierrot, 1918, détail

Où le ciel, peu à peu, s’obscurcit et s’éteint,
Nette rotondité, le plein cercle lunaire
Imprime sa clarté, qui luit comme l’absence.

Cette déesse étrange impose le silence,
Tant de mythes anciens, que ce regard éclaire
Bruissent aux frondaisons qu’un vain scrupule étreint.

Un élan de conteur scelle en nous ce refrain
Et, muet et disert comme un Pierrot grégaire,
Le poète en sa rime inscrit sa confidence.

29 juillet 2015

Publié dans Art poétique

Commenter cet article