Ricercare

Publié le par Lionel Droitecour

Valentin de Boulogne, dit le Valentin (1591-1632), Le Concert au bas-relief, vers 1620-1625, détail

Valentin de Boulogne, dit le Valentin (1591-1632), Le Concert au bas-relief, vers 1620-1625, détail

Passacailles, menuets, gavottes et chaconnes,
La musique, lourée, naguère au clavecin,
Dansait à l'archiluth, et la gambe, a dessein,
Disputait aux archets l'amble des chitarrones.

Chez la Marquise, au bal, d'un tendre madrigal,
À l’orbe du théorbe la viole, en sa strette,
Débattait de concert, offert en chaque frette,
Du bon tempérament, égal au virginal.

Quand la quinte du loup, sensible en l’air sonore,
Éplorée des raccords d'accords méso-toniques,
Fuguait en la caccia au son du ricercare ;

Embouchant sacqueboute on sonnait la fanfare,
Le cornet à bouquin en verve d’harmoniques,
La trompette clarine, innervant chaque pore.

février 2008

Comme ce poème, qui ressuscite au langage bon nombre des termes un peu surannés de la musique baroque, le « Ricercare » est le nom d'une forme musicale ancienne, qui évolua jusqu'à donner la fugue, chère à Johann Sebastian Bach. Lequel emploie ce terme pour dénommer les pièces de son « offrande Musicale ».

L'interprétation ici présentée d'un fragment de cette œuvre est le fruit de l'orchestration réalisée par Anton Webern (1883-1945).

 

 

Publié dans Musique

Commenter cet article

Lionel Droitecour 06/06/2016 10:25

Si bémol, à tout le moins, et croire en quoi, là est la question... Quitte à élever un cantique, autant qu'il soit quantique, (suivre le lien ci après)
http://www.lesvieilleslettres.com/2014/06/cantique-de-schrodinger.html

paspier 07/06/2016 08:57

Croire à ce qu'on entend , c'est déjà pas mal quand l'on est mécréant
Un mécréant qui ne s'y entend guère en quantique .
A son insu , on le baptisa pascal pierre et devint paspier .
Je ne sais plus le terme exact , mais Philippe Jaccottet appelle Bach " l'infatigable laboureur " je crois

paspier 06/06/2016 10:12

Bach à l'orgue dans une église pourrait mener à croire ... si ...

paspier 08/06/2016 09:52

C'est vrai que je ne peux pas vraiment me qualifier de mécréant , puisque je crois dans ce que l'on nomme nature , qui n'est pas si bien faite qu'on le prétend .
J'y crois comme je crois en entendant Bach , sans chercher à comprendre parce que c'est impossible à comprendre . Je suis aussi moins poète que votre fils , sur pierre j'ai bâti mon enfer ... il a de la chance de vous avoir pour père .
amicalement .

Lionel Droitecour 07/06/2016 10:10

« Croire à ce qu'on entend, c'est déjà pas mal quand l'on est mécréant »
Cela suppose de s'entendre sur ce que l'on croit... Perso j'essaye de ne « croire » en rien, tant cela me parait une posture intellectuelle peu satisfaisante.
Evidemment, c'est là que le bât blesse. Comme je suis incapable de rien comprendre des cantiques physiques, des cordes en théories et même d'une relativité qui a déjà un siècle d'existence, bien obligé de « croire » ce qu'en disent des scientifiques qui eux maîtrisent (enfin, espérons-le) ces sujets complexes, bien au-delà de mon propre entendement.
Mais dans le fond, rien ne change. Combien d'esprits étaient-ils capables de comprendre les « Principes mathématiques » de Newton, lorsqu'il les a formulés ? Lesquelles équations m’échappent et m’échapperont encore totalement aujourd'hui et à jamais, pour les siècles des siècles. Amen. C'est sans espoir. Gloire aux paires et aux sains d’esprit comme disait mon fils lorsqu’il avait cinq ans.
Heureusement, il nous reste la rêverie poétique. Là je peux quantifier et bêtifier à loisir, qu’importe si j’ai pied ou pas Pierre, sur laquelle je me refuse de bâtir quelque église que ce soit…

alain l. 06/06/2016 07:51

Salut Lionel ...

Je ne suis pas fan de musique baroque ... Mais un pu de Bach le matin ,ça aide à démarrer la journée d'un bon pied ... Je connaissais la sacqueboute ... ancêtre du trombone ... Mon prof de conservatoire à Toulouse , Jean-Pierre Mathieu ... était un des précurseurs de la redécouverte de cet instrument ... Dommage que ma "feignantise" m'ait à l'époque vraiment empêché de tirer la quintressence de son enseignement !!!
Allez, je reposte ...

@t

alain

alain l. 06/06/2016 07:55

Oh la la ! Que de lapsi lingui dans mon commentaire ... Je ne l'ai pas relu , comme je le fais habituellement avant de le poster ...
Alors , oui j'aurais pu un peu en tirer la quintessence ... mais à l'époque je manquais un peu d'air ... je n'avais jamais vraiment travaillé la technique de la respiration et de la colonne ... pas la 5° ... ni la symphonie !!!

@t
alain