Petit déjeuner

Publié le par Lionel Droitecour

... La fleur jaune des boutons d’or / Blondeur égarée dans le beurre / Qui disait la chanson des prés ...

... La fleur jaune des boutons d’or / Blondeur égarée dans le beurre / Qui disait la chanson des prés ...

Je léchais consciencieusement,
Du bout de ma langue râpeuse,
À ma lèvre, mouillée de crème,
L’onctueuse moustache blanche.

La chaude odeur du lait bouilli,
Celle, plus âcre, du café,
La blancheur des miches de pain,
Croûte rugueuse des fromages ;

La fleur jaune des boutons d’or
Blondeur égarée dans le beurre
Qui disait la chanson des prés,

Et l’oncle Robert, en raillant,
Me disant « mange, mon gars, mange
Tu ne sais qui te mangera ! »

mai 2006

poème extrait de "L'arbre du vent"

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article