Humble charisme

Publié le par Lionel Droitecour

... Ainsi parfois sourit la simple humanité ...

... Ainsi parfois sourit la simple humanité ...

« Faut bien battre les œufs, et puis tu mets le sucre,
Et tu fouettes bien vite ou la chose est ratée ;
N’oublie pas la levure, un parfum de vanille,
Ce sera bientôt prêt, fait préchauffer le four… »

Nous ne sommes en cuisine, mais, au petit jour,
Dans la rame embuée d’un train qui décanille,
Pressé, vers la journée, vers cette charretée,
D’un quotidien mort né, sans promesse et sans lucre.

Là, bavardes, deux sœurs, au champ de l’empirisme,
Echangent leurs clartés, et l’heure en est moins laide :
La vie, soudain, festonne en son aménité.

Ainsi parfois sourit la simple humanité,
Ainsi, souple, l’échine, sur la corde raide,
Danse sur l’infini en son humble charisme.

février 2015

Publié dans Sensation

Commenter cet article

Avisferrum 15/09/2016 20:48

Très joli, il est parfois bon en effet de voir la beauté des petites choses quotidiennes, ces "petits plaisirs de la vie" comme on les nomme. Elles font partie du tout.