Règne

Publié le par Lionel Droitecour

Jean Marie Auguste Jugelet (1805-1874), La vigie de Koat-Ven, détail

Jean Marie Auguste Jugelet (1805-1874), La vigie de Koat-Ven, détail

Découvrir un mystère éploré sous les mots,
Gratter, pour l’aviver, l’ancienne cicatrice,
Pour délaver ce bleu, dont le ciel nous inonde,
Et masque à nos regards l’empreinte spirituelle.

Comme tourbe, creuser la chair sempiternelle
Qui veille à l’horizon, sentinelle du monde,
Asservie à ses lois comme à une matrice.
Et porter à nos sens ces festins infernaux

Où l’être se dévoie, dans le crime et la guerre,
Pour mesurer sa vie à l’espace adultère.
Vivre est un lieu sur terre où s’égarent nos pas,

Un territoire amer où l’on ne règne pas
Quand même on se repaît des rondes suffisances
Dans le vide ronflant des fausses évidences.

septembre 2006

 

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article