Devenir

Publié le par Lionel Droitecour

... Échoué vers l’horizon, je ne pourrai que taire / En ma chair corrompue, cette langue de terre ...

... Échoué vers l’horizon, je ne pourrai que taire / En ma chair corrompue, cette langue de terre ...

Où serai-je demain, lorsque cette matière
Aura cessé de vivre ? Lorsque, en un désert,
Laissé à l’abandon, étrave d’un navire
Échoué vers l’horizon, je ne pourrai que taire

En ma chair corrompue, cette langue de terre
Qui a goûté le monde ? Tel, sans rien maudire,
Mon front creux, évidé, à jamais découvert,
Sera d’ombre stérile au festin de la pierre.

Quand mon oreille inerte et sourde aux chants d’oiseaux
Se bercera d’échos dans la rumeur des jours,
En ma prison de mots, ne serai qu’un mystère

À gîter aux revers où le verbe se terre ;
Gites dans l’infini de nos mortels séjours
Murmures dévoyés aux cœurs des mortes eaux.

août 2006

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article

fee capucine 17/11/2016 19:36

Au carrefour de notre vie on se pose tous la question...c'est même sûr ! bonne soirée...

Evy 15/11/2016 14:03

Sublime tes mots bonne journée Evy