Mélaminé, l’ami

Publié le par Lionel Droitecour

... L’aîné mêla la mie, l’amas mit l’âme innée ...

... L’aîné mêla la mie, l’amas mit l’âme innée ...

( où l’homme aux faux nez )

Calaminée, la mine à l’ami l’a miné.
Laminée, la momie, héla mille minets,
L’aîné mêla la mie, l’amas mit l’âme innée
S’y mira, ranimé, l’ami mélaminé.

Mais, salace, l’ami, mâle ami milanais
S’il sala, ses salades, las ! y mit l’année.
A l’assaut des idées, sans lasso, décidé,
lI s’aidait, délassé, des anses et des six dais.

Qu’il se calme l’ami, si là mis l’amant lasse ;
Pile,amasse la masse et passe l’âme, à l’as,
S’il se place à Damas où, rapace, il amasse.

Qu’à l’aminé, lamine à là mille âmes innées
M’est-ce sale, ah, ceux-là, à l’âme m’y mit l’âne, eh !

Meula mie qui s’écale où l’ami, las, m’enlace.

février 2005

Publié dans Calembours

Commenter cet article