Sommes harmoniques

Publié le par Lionel Droitecour

... Cette foule anonyme enfle en supplications ...

... Cette foule anonyme enfle en supplications ...

Le chœur, comme l’orchestre, est une seule voix,
Un corps en l’assemblée des sommes harmoniques,
Mosaïque sonore inspirant la lumière
Au carmin de l'aurore en les levains du monde.

En l’onde intemporelle est une fleur féconde
Ajours mystérieux où danse l’éphémère,
En la rive immuable hantée de nos mystiques,
Joies et peines s’accordent, songe à contre voies.

Musique s’élabore en l’anche du Hautbois,
L’âme du violon seul, qui lacère la nuit,
Meurt aux rumeurs d’un cuivre ourlant les partitions ;

Cette foule anonyme enfle en supplications,
La main de l’interprète épousant tel un fruit
Une forme esquissée, aux rebours de ses doigts.

avril 2008

Publié dans Musique

Commenter cet article

Avisferrum 07/11/2016 17:43

Une petite vidéo eut rendue ce beau texte plus merveilleux encore ! (quand je pense que l'Académie Françaaaaaaise a rejeté ma candidature... :-D )