Au bout de nos ripailles

Publié le par Lionel Droitecour

... Mais pour l’instant le verre est rempli de mitrailles ...

... Mais pour l’instant le verre est rempli de mitrailles ...

Ivre du jour, enfin, nous étions dans la joie,
Libres, incontrariés et braillant de concert,
Le cœur à l’envolée et le nez dans la bière
Et quelque chose en nous qui soupire ou bien croit.

L’alcool et l’amitié dans la fête du boire,
Et la dispute aussi pour peupler notre haleine,
Là, dans le décousu du mitan de la peine,
Vivre et laisser aller en tissant notre histoire.

Puis, nous le savons bien, demain au petit jour,
Quand la gueule bois cognera sous nos fronts
Lors nous déchanterons, sans rime ni détour.

Mais pour l’instant le verre est rempli de mitrailles,
Ça fuse de partout et nous sommes bien ronds,
Et l’horizon commence au bout de nos ripailles.

juillet 2012

Publié dans Amitié

Commenter cet article

Avisferrum 30/12/2016 14:17

"L’alcool et l’amitié dans la fête du boire
...
Vivre et laisser aller en tissant notre histoire."

Comment disais-tu déjà dans un de tes excellents poèmes ? "Vivre comme si cela allait de soi..."

Beauté de ces moments d'insouciance, que parfois on n'apprécie pas assez, pensant sans doute que notre vie ici-bas sera éternelle...