En la mer sans conquête

Publié le par Lionel Droitecour

... L’espérance enlaidie nous suit, morne catin, ... Avenir sans projet, qu’un recommencement ...

... L’espérance enlaidie nous suit, morne catin, ... Avenir sans projet, qu’un recommencement ...

Que puis-je, en cette instance, envisager du soir ?
Certes, la nuit tombée m’enveloppe de noir,
Et les néons brûlés, en blafarde lueurs,
De leur grésillement dessinent le silence.

Je sens en moi, pourtant, rigoureuse cadence,
Le poids de l’allégeance aux anciennes ardeurs
Et ma substance meut, bien douloureusement,
L’ombre de son regret, dérisoire serment.

Je ne me souviens plus du rêve que j’ai fait,
Jadis, en l’illusion que donne la jeunesse,
Sans doute je ne sus pas lui être fidèle,
Sans doute je me suis trahi, et avec zèle.

Nous ne sommes jamais qu’un leurre quotidien,
Immobile départ où meurt un méridien,
Et nous n’avons jamais qu’une intime liesse,
En l’aube, pour surprendre un horizon défait.

L’espérance enlaidie nous suit, morne catin,
Et le grand soir se perd en ce petit matin,
Blême engeance de soi, on survit au présent,
Avenir sans projet, qu’un recommencement.

Et l’on va sur l’autel de ce renoncement,
Comme la vague bat, sans fin, même brisant,
Eclaboussant de vie le sceau de l’impuissance,
Reniant ce que fut l’appel de notre enfance.

Allons, il faut gésir au pas de la défaite,
Fantassin sans objet des batailles sans gloire,
Amer, mais sûr de soi, guidé par l’habitude,
En la marée sans joie de notre solitude.

Nous perdrons peu à peu jusqu’à l’envie du rêve,
Esquif sans équipage au radoub sur la grève
Et l’étoile polaire, en un ciel sans mémoire,
Sera notre visée en la mer sans conquête.

janvier 2015

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article

Avisferrum 30/12/2016 14:24

Magnifique, cher ami, comment dit-on, déjà ...? Ah oui, je plussoie ! ;-)

"L’espérance enlaidie nous suit, morne catin,
Et le grand soir se perd en ce petit matin,
Blême engeance de soi, on survit au présent,
Avenir sans projet, qu’un recommencement."

La grande classe, qui me contredira ?? ;-)